Passe d'abord ton "Bachelot"

Publié le par Kino Frontera

L'année commence, exactement comme s'est déroulée toute l'année précédente ... par une superbe opération d'enfumâge gouvernemental, avec le soutien éclairé d'une presse totalement libre de tourner la tête quand on lui dit de ne pas regarder par là...

Donc, nous avons dans les tiroirs une réforme de l'hôpital et pour qu'elle bénéficie d'un bon positionnement média, on commence par monter en épingle deux, trois erreurs médicales, pour préparer l'opinion. Et puis on s'offusque...
"Quoi, laissez l'hôpital dans cet état !! Vous n'y pensez pas! Qu'est ce que je devrais faire. Et bien moi je vais vous le dire.. Voila ce qu'il faut faire car mon gouvernement ne saurait rester les bras croisés devant cette situation..."

Petite astuce au passage, vous pouvez remplacer le mot hôpital par n'importe qu'el autre sujet sur lequel vous envisagez une réforme et ça passera tout aussi bien... 18 mois qu'ils jouent à ça, pensez s'ils sont rodés...

Sauf que c'est de l'enfumage. Pourquoi d'un coup monter en épingle ces trois décès, car en fait, selon des sources sur lesquelles je vais revenir, le nombre de décès suite à des actes médicaux est évalué à environ 10000 par an, donc si tout était normal, nos amis présentateurs et trices du journal de 20 heures devraient nous raconter une trentaine d'histoires semblables chaque soir.

Donc là on a bien compris la première phase de l'enfumage, la deuxième consistant à faire croire qu'il n'y a jamais d'autre alternative que celle que l'on propose, ce qui n'est après tout qu'une déclinaison de la pensée unique, la solution unique ...

Je lisais ce matin dans la presse l'interview du chef des Urgences d'un hôpital de Clichy qui me paraissait bien en phase avec la trajectoire gouvernementale (c'est de cette interview que sort le chiffre de 10000 décès annuels). Il étayait le diagnostic en se basant sur des études américaines (donc pas effectuées sur le milieu hospitalier français). Un peu comme si j'allais réformer la culture de la banane en Haiti en me basant sur cette même culture en Islande. Ca vous choquerait ??

Ce magnifique exercice de prestidigitation s'achevait par une comparaison nous indiquant qu'aux USA et en Angleterre, les gens meurent moins à l'hopital.... Quelque part, cela ne m'étonne pas trop puisqu'aux USA, les pauvres meurent essentiellement de ne pas pouvoir être soignés (trop cher, pas de couverture sociale) et en Angleterre, ils décèdent en attendant qu'un lit se libère ....

Voila une belle année 2009 qui s'annonce. Je vais essayer de déployer autant de mauvaise foi que l'équipe d'en face, mais ce n'est pas gagné...

Publié dans Enfumage

Commenter cet article