Lundi c'est ravioli !! Mais Jeudi ???

Publié le par Kino Frontera

J'ai beau être dans une fonction publique (décriée quand il faut faire des économies, encensée quand on en a besoin), estimer que toutes les réformes se font en dépit du bon sens, à l'encontre de l'intérêt du plus grand nombre, sur des seuls critères d'économie à court terme (on vient d'ailleurs d'avoir un petit aperçu de ce que peut donner la vision à court terme de nos grands économistes actuels, qui enseignent la phynance qui nous pompe - et pas que l'air), au mépris des gens, en mentant, en trichant, dont les acteurs n'espèrent qu'une seule chose c'est être dans le groupe des récompensés pour leur flexibilité lombaire, leur capacité à avaler et régurgiter des couleuvres, bref ....

Malgré cela, j'avais décidé de ne pas faire grêve jeudi, ayant tout autant de choses à dire sur nos syndicalistes, prompts à signer des accords qui ne nous intéressent pas, en échange d'on ne sait quoi, grands organisateurs de grêves dont on ne retient que le nombre des participants (on dirait un concours - on fait grêve juste pour compter combien de personnes sont en grêve - oh là, nous sommes beaucoup aujourd'hui ... et ça va servir à quoi ? ben à rien, c'est juste pour dire qu'on n'est pas d'accord mais on n'ira pas plus loin que la grêve parce que nous sommes des gens bien élevés ....), tout autant au service des partis dits de gauche, grands récupérateurs de mécontentements, mais surtout entièrement dévoués à leur parcours professionnel en politique, à nouveau, bref ...

Et là, je viens de lire une de ces déclarations qui finalement risque de me faire changer d'avis (mais pas d'opinion - la grêve, le gouvernement s'en fout, il faut passer à la vitesse au-dessus), un de ces exemples de l'absolu mépris de la classe au pouvoir, de cette façon de se croire au dessus de tout, des lois, de la vérité....

IL FAUT REPRIMER L'ABUS DE GREVE ....

Allez, faites encore un petit effort (quoique là c'est déja bien) et je sens que je vais grossir les rangs d'une manifestation certes inutile, mais qui est bien le moins que l'on puisse faire face à une telle attitude.

Ces gens ne vivent pas sur notre planète ...

Vivement que Brice les renvoie chez eux.

Ah ben non, il peut pas, il a laissé sa place à Besson (celui qui a échangé un paquet d'Ariel-convictions contre deux paquets de Lessive-à-idées).

Commenter cet article

Philippe 29/01/2009 08:18

Plus tous ceux qui penchent la tête en espérant que le coup portera sur le voisin... tant pis si c'est dur... tant que j'ai l'espoir de voir le bout... Si en plus on me désigne un coupable tout trouvé...

02468 27/01/2009 01:37

je partage ton point de vue sur les syndicats, et les partis de gôôôche, mais le 29 j'y serai car je pense que le droit de grève est menacé, et de plus je ne veux pas assimiler les syndiqués de bases aux dirigeants , mais ,il est vrai qu'il faudra bien un ""après"" car ça ne suffira pas 1 journée !!!!!

Kino Frontera 27/01/2009 06:33


Salut 02468, sympa de te relire. Je crois que malheureusement, ce que je viens de dire est assez représentatif. Il y a un dégout profond de l'état UMP, mais une défiance de plus en plus grande
envers tous ceux qui se prétendent du côté des gens qui bossent. OK pas la base mais toutes les hiérarchies ne semblent être que des lieux de compromissions en tout genre et c'est usant à force.