Ste Hypocrite, priez pour eux, pauvres fraudeurs ...

Publié le par Kino Frontera

Qui a dit que la politique transformait les ambitieux en arrivistes et les penseurs en calculateurs ??

Chaque jour la politique française nous prouve le contraire.

Prenez par exemple le cas de Monsieur N.S. (la discrétion, et une certaine pudeur toute compréhensible, nous obligent à ne mentionner que les initiales de ce personnage de petite taille qui occupe une fonction présidentielle):
et bien, quoiqu'exerçant des fonctions politiques depuis de nombreuses années, il a réussi à conserver une naïveté toute enfantine et un regard bienveillant sur les hommes, puisqu'à 53 ans, il vient juste de réaliser que les patrons d'entreprises ne vivaient pas tous au royaume de Candy, et même, quelle horreur, que certains étaient d'affreux, méchants profiteurs, spéculateurs, bouffeurs de bonus et de stock-options...

Et que dire aussi de l'admirable naïveté de Monsieur Beurk (prononcez Woerth) qui se dit disposé à ce que l'administration fiscale étudie avec bienveillance le cas des pauvres dirigeants et autres personnes à hauts revenus, qui auraient, à l'insu de leur plein gré, en toute bonne foi, honteusement manipulés par de mauvais conseillers, placé quelque menue monnaie dans des pays dont ils ignoraient qu'il s'agissait de paradis fiscaux.
Parce que, c'est bien connu, le pauvre est con: lui , il sait que la Suisse, le Luxembourg, le Liechenstein, la Belgique, les iles Caïman, Monaco, Andorre sont des paradis fiscaux.
Alors que le riche, qui est intelligent, conseillé par des cabinets (tirez la chasse avant de sortir, merci) d'audit composé de l'élite des grandes écoles de commerce, lui, peuchère, il ne le sait pas.

Je crois qu'il existe une profession, que je soupçonne d'être assez rémunératrice, dont on parle trop peu: professeur d'hypocrisie.

Après, on peut toujours s'étonner que des gens prennent des patrons en otage. Je suppose que cette indignation est au programme du cours d'hypocrisie ...

Publié dans Enfumage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article