Imparfait subjectif

Publié le par Kino Frontera

Après l'imparfait du subjonctif, remis au goût du jour par le nain posteur (et tant qu'on parle de la forme, on ne parle pas du fond)

 

"J'aurais voulu qu'il restât"  (parlant de l'ex ministre qui abhore l'eau)

 

L'imparfait du disjoncté

 

00Imparfait 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Revival Hara Kiri

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Philippe Marsu 19/11/2010 21:44



abhorre l'eau... et dire que je n'y avais pas pensé ! Je m'en veux !



Kino Frontera 20/11/2010 08:15



Très honnêtement, jusqu'à cette phrase, je n'y avais pas pensé non plus... Serait-ce un effet du Beaujolais nouveau ??