Le courrier des lecteurs

Publié le par Kino Frontera

Peut-être une nouvelle rubrique ...

 

Le courrier des lecteurs

 

Voici donc un des nombreux courriers à ce blog et qui mérite, pour le moins, une réponse

 

Cher professeur Kino,

la cryogénisation n’étant pas encore au point, et par ailleurs fort coûteuse (j’ai bien reçu un dépliant proposant des tarifs avantageux, émanant de la Société Picard et Frankenstein Réunis, mais cela ne m’a pas semblé bien sérieux), je me suis résolu à donner mon corps à la science. Tout mon corps : y compris mon cor au pied et mon cor de chasse.

Enfin, tout mon corps …

C’est sur ce point que je désire vous consulter.

Souffrant d’une légère surcharge pondérale, j’ai effectué quelques tentatives pour retrouver la finesse de mes 20 ans, mais hélas, sans succès.

J’ai tenté la tabagie intense. J’ai du renoncer devant le coût prohibitif de cette médication qui non seulement n’est pas remboursée, mais est lourdement taxée.

J’ai essayé le sport. Mais ma télé est tombée en panne…

J’ai essayé les régimes. Le régime Dukan me semblant trop compliqué, j’ai préféré opter pour le régime « Du Cran » : chaque jour je serrais ma ceinture d’un cran supplémentaire. C’est très douloureux et finalement peu efficace.

Il fallait pourtant bien trouver une solution pour éviter, qu’à cause de cet excès de poids, mon corps ne m’use (Scottish joke).

Je me suis donc résolu à opter pour la liposuccion.

Ce qui m’amène à la question  que je voulais vous poser : dans l’hypothèse donc, du don du corps à la science, la liposuccion peut-elle être considérée par le corps (encore ?) médical, comme une avance sur héritage ?

 

Signé : G. Trante de Gdansk

 

Cher lecteur polonais et néanmoins plombier,

ma réponse sera très claire et, contrairement à certaines rumeurs me prêtant un goût immodéré pour la digression, très brève : NON !!

Je ne sais pas qui vous a dit qu’il fallait « graisser » la patte des agents des impôts, mais en tout cas, ce n’est pas dans ce sens qu’il fallait l’entendre. Il s’agissait de liquidités et non de « lipidités ».

 

D’ailleurs, en parlant de liquidités, votre demande est à rapprocher d’un courrier que j’ai reçu récemment et qui aborde un sujet voisin.

Il s’agit de M. Thierry A.de Paris, qui nous précise qu’il travaille à la télé (sans doute pour frimer) et qui nous demande : Est-ce que liposuccer c’est tromper ?

Ma réponse sera tout aussi claire : OUI !! En tout cas, c’est tromper sur la quantité….

 

Et en attendant vos prochaines questions, je vous laisse méditer sur ce proverbe très utilisé par les électriciens égyptiens : « Tant va la cruche allo que le téléphone pleure ». D’accord ça ne casse pas trois pattes à un canard, mais bon, et d’une, le canard n’a pas trois pattes, et de deux, faut pas s’attendre à beaucoup mieux de la part des électriciens qui, comme chacun le sait … ne sont pas des lumières (même ceux qui ont des frères).

 

Vous pouvez écrire à :

Courrier des lecteurs

A l’attention du Professeur Kino

Le Petit Kino Illustré (Parfois)

Premier blog à droite en sortant de l’ascenseur (juste à côté des toilettes)

Publié dans Phrases diverses

Commenter cet article

Philippe Marsu 19/09/2011 07:03



Bien sûr qu'il ose tout (et pourtant ce n'est pas "à ça qu'on mle reconnait"... ) mais il faut bien que je reste dans mon rôle...



râleuse ex 02468 18/09/2011 01:22



a savoir,marsu,que le petit kino illustré ose tout, en fait c'est ce qui fait son charme!



Marsu 13/09/2011 06:08



De mieux en mieux ! Les lipidités... il a osé !


A gentleman is a man who can play bigpipe, but who doesn't



Kino Frontera 13/09/2011 07:27



Merci Pr. Marsu ...


Osons !! comme disait le fameux torero télévisuel "El Kabach" ...