111 Villages Noirs (2)

Publié le par Kino Frontera

Et voila, comme on a eu droit au premier tour, fatalement, il en fallait un second.
"Fatalement" est d'ailleurs un mot à éviter en campagne électorale, car il donne systématiquement des idées aux tribuns de l'Union des Ministres Populistes ...

Donc, comme le week end dernier, je vais faire dans le polar, ce qui est bien plus sérieux que tous ces matamores politiciens.

On ne va pas continuer le premier, mais en commencer un autre (faut du changement!)

Et un peu de musique pour accompagner: The Auteurs - Lenny Valentino




Villages Noirs - Camas



Camas sous tram

 

 

Autant, mathématiquement parlant, passer de 68 à 69 ne pose pas un problème insurmontable pour qui connaît sa table d’addition par 1.

Politiquement, le passage du 1968 de De Gaulle au 1969 de Pompidou se fait sans douleur (pour qui a su éviter les pavés – ceux qui recouvraient la plage), mais en matière criminelle, découvrir deux cadavres en position de 69, à l’arrêt du 68, ça relève quand même, au minimum du manque de chance et plus probablement de la scoumoune la plus totale.


Pour les non initiés, la ligne 68 était, jusqu’à peu, la dernière ligne de tramway encore en circulation dans Marseille.


Donc, c’est pour moi. Je ne vais pas discuter, dire que les dernières affaires tordues étaient déjà pour ma pomme, que je souffre du mal des transports (le tramway seulement, pour les transports amoureux, ca va encore)…


Mais, allez mener une enquête sereinement avec des journalistes qui, se découvrant des talents d’humoristes, intitulent leur récit de cette étonnante affaire : « Camas sous tram ».


D’accord, c’était bien à la station « Camas », mais ça n’empêche pas le respect du aux morts !

à suivre ...

Publié dans Polar

Commenter cet article

Philippe Marsu 23/03/2010 09:00


Suivre plusieurs histoires en même temps... ça va être coton, tiens !
Quant à Guillon, je suis d'accord. Mais je trouve bien qu'il existe et qu'il s'exprime.
Quant à Hees... navrant.


Orroz 22/03/2010 19:31


Il est fou, il est fou. ça chauffe dur et on va me dire que Kino cramat sous tram.
Bof,,,, mais tu as vu l'heure...